Aller au contenu principal Aide Panneau de contrôle

www.belledonne-sport-nature.fr

Association Belledonne Sports Nature

Partager
Partager sur Facebook
Poster sur Twitter
Partager sur LinkedIn
Inviter des participants
Référencer cette page
Surveiller
Fichiers récents
Voir aussi

Accueil «   Le blog «  

Grande Roche Blanche et Grande montagne d'Arvillard.

Là-haut, la neige...

Samedi 30 janvier, partant de la vallée du Joudron, et chaussant les skis à 1100m,

nous avons commencé rapidement le portage des skis, après quelques foulées à spatules sur les raccourcis encore enneigés. Montée en rive gauche du Gargoton, par un itinéraire "sanglier"auquel nous sommes habitués.

Ayant rechaussé aux abords du chalet du Gargoton, maintenant écroulé et à peine visible, nous avons rejoint les sources du Gargoton, à 1675 m. Sur ce vaste replat, on admire l'imposante face nord-est des Grands Moulins, la Combe de l'Arbet Neuf en contrebas, la rampe menant au Pas du Gargoton, Chapotet, et au loin, les Bauges.

Deux groupes se sont constitués, 3 skieurs (Daniel, Virginie, Jean-Noël) pour la Grande Roche Blanche (2320m) et 2 randonneurs (Thierry et Geneviève), à skis et à raquettes, pour la Grande Montagne d'Arvillard (2041m) par la Combe de L'Arbet Neuf.

Le versant ensoleillé menant au Pas du Gargoton et à la Grande Roche Blanche était à priori plus alléchant que l'austère combe de l'Arbet Neuf orientée au nord.

Encore à l'ombre, celle-ci a révélé toute sa beauté au long d'une trace serpentant de la crête de moraine aux creux des ruisselets enfouis traîtreusement sous la neige ; le sommet convoité était atteint à 12h30, sous un vent froid et des nuages voilant le soleil ; pause assez brève !

Du haut de la Grande Montagne d'Arvillard, descente rapide vers quelques rochers , bouleaux et sapins nains, pour un pique-nique au soleil, sans vent, avec vue sur le couloir nord-est des grands Moulins. La suite fut un enchantement, neige poudreuse vierge, les spatules filant de droite à gauche de la ligne de crête au gré des innombrables ondulations laissées par la faible couche de "blanche", de la meringue, la silhouette torturée des bouleaux, et un raquettiste parfois enfoui à mi-corps lors d'une traversée...

A partir des sources du Gargoton, la descente, commune pour les 2 groupes, se fit en partie skis sur le sac, assez "physique", pendant que l'unique raquettiste râlait malicieusement à cause de la trace totalement bousillée par les skieurs... à pieds !

Grande Roche Blanche

La grande rampe est toujours aussi esthétique. On a l'impression que l'on va survoler la Combe de Savoie et Chambéry. Voir le compte-rendu sur Skitour

Vallon du Joudron, altitude 1100m Montée vers les sources du Gargoton Abords du chalet ruiné du Gargoton
Sources du Gargoton
Sommet de la Grande Montagne d'Arvillard
Combe de l'Arbet Neuf
Montée vers le Pas du Gargoton, groupe des skieurs Sommet de la grande Roche Blanche
Descente sous la Pointe du Gargoton

Publié par Daniel Dupuis le 31 jan. 2016 à 14:19 GMT, posté par Geneviève Dupuis le 31 jan. 2016 à 11:15 GMT, (populaire)